topblog Ivoire blogs

22/12/2012

introduction 1

Le but de cette leçon est de rappeler ou d'introduire quelques notions et notations électrotechniques: la résistance, les relations de Kirchhoff, les sources de tension et de courant, les théorèmes de Norton, de Thévenin et de superposition. Ces notions d'électrotechnique sont incontournables en électronique.

Il est d'abord signifié les trois notions de "résistance": la résistance comme phénomène physique, comme concept électrotechnique et comme composant physique.
Ces rappels permettent au lecteur de se familiariser avec les relations de Kirchhoff. Ces relations peuvent être dérivées des équations de l'électromagnétisme: les équations de continuité et d'induction. On voit ainsi que la tension, ou différence de potentiel, est une notion électrostatique, fait dont on doit tenir compte si on veut discuter des limites du modèle de Kirchhoff. Celui-ci, dont on rappelle aussi le formalisme, présente l'avantage de ne travailler qu'en temps, courant et tension, les autres grandeurs étant soit négligées, soit introduites sous forme d'éléments avec leurs caractéristiques courant-tension.
On présente les concepts et les représentations de sources de courant et de tension : sources idéales sans impédance de sortie, source affine modélisant une chute de la tension linéaire en la valeur du courant de sortie. Ces modèles affines pour les sources sont extrêmement répandus et correspondent à ce qu'on appelle les représentations de Thévenin et de Norton des dipôles actifs. Un outil abondamment utilisé dans les quadripôles est le concept de source commandée, c'est-à-dire une source de tension dont le niveau de tension par exemple dépend d'une autre grandeur dans le système, un courant par exemple.
Une rapide discussion sur les systèmes linéaires est présentée, systèmes qui recouvrent un grand champ d'applications en technique. La distinction entre système linéaire et système non linéaire est importante dans la plupart des champs de l'ingénierie. On y trouve soit des systèmes linéaires (ou linéarisés) que l'on peut traiter avec les outils courants, soit des systèmes non linéaires pouvant - sous certaines conditions - relever des sciences du chaos ou de l'information. C'est le cas linéaire qui nous intéresse dans cette introduction à l'électronique; on utilise des dispositifs dans des limites linéaires, ou bien on linéarise leurs caractéristiques. On obtient trois propriétés fondamentales en électrotechnique linéaire : le principe de superposition qui est une propriété physique directement liée à la linéarité du système, les théorèmes de Thévenin et de Norton qui permettent de trouver des dipôles simplifiés équivalents à des dipôles linéaires.
______________________________________________________
Table des matières
1. Effet résistif et résistances
1.1. Effet résistif et loi d'ohm
1.2. La résistance comme phénomène physique
1.3. La résistance comme concept électrotechnique
1.4. La résistance comme composant physique
1.5. Résistance d'une tige conductrice
1.6. Association de résistances 2. Relations de Kirchhoff
2.1. Dipôles, quadripôles et graphes
2.2. Les relations de Kirchhoff
2.3. loi des mailles : justification physique
2.5. Loi des noeuds : justification physique
2.6. Limites et discussion du modèle de Kirchhoff
3. Sources de tension et de courant
3.1. Sources indépendantes idéales et affines
3.2. Sources dépendantes idéales et affines
3.3. Impédance de source, impédance de charge
3.4. Association de sources 4. Thévenin, Norton, Superposition
4.1. Système linéaire et principe de superposition
4.2. Théorèmes de Thévenin et de Norton

14:59 Écrit par frequence2 | Tags : frequence2 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.